La vie Communale

Accès rapide

Naissance d'un pèlerinage

Au Vème siècle, Saint Maurille, ermite, disciple de Saint Martin de Tours, fut élu évêque d’Angers. Il évangélisa l’île de Béhuard, formée de quelques îlots. Le rocher qui surplombe l’île était consacré au culte d’une divinité marine, protectrice des navigateurs. Maurille dédie l’île à la vierge et à la nativité, suppliant Notre Dame d’être la protectrice des riverains et des mariniers.

Au XIème siècle, les petites îles réunies par ensablement n’en formaient plus que deux. Geoffroi Martel, comte d’Anjou, les donna en fief au chevalier Buhard, chevalier d’origine bretonne, en récompense de ses loyaux services. Buhard légua tous ces biens à l’Abbaye St Nicolas d’Angers. L’île qui portait jusque là le nom de la Vierge Marie reçut le nom du généreux donateur.

Au XVème siècle, les pèlerins étaient déjà nombreux, cependant Béhuard serait resté un pèlerinage de rayonnement local, si le roi Louis XI n’avait pas manifesté une fervente dévotion à la vierge du Rocher. Sa mère Marie d’Anjou, sœur du roi René, avait fait connaître à son enfant les vertus miraculeuses de la Vierge. Louis XI l’invoque pour la première fois alors qu’il traverse la Charente en 1453 s’en allant combattre le comte d’Armagnac, il chavire dans les flots grossis par l’inondation, se confiant alors à Notre Dame de Béhuard, il est aussitôt rejeté sur la grève avec ses compagnons évitant ainsi la noyade. Le 26 juin 1469, il donne l’ordre de construire la nouvelle chapelle. En 1470, il prie la vierge pour obtenir un fils, son vœu est exaucé quelques mois plus tard. Il séjourne de plus en plus souvent et longtemps à Béhuard, au Logis du Roy, surveillant la construction de l’édifice. Ensuite le pèlerinage perdit de sa faveur jusqu’en 1873 ou Mgr Freppel, évêque d’Angers, convia son diocèse à Béhuard pour la fête de la Nativité. Des pèlerinages sont organisés chaque année. Les pèlerins viennent en bateau vapeur, en train spéciaux, traversant la Guillemette dans la barque du passeur au départ de la gare des Forges. De nos jours encore, des milliers de pèlerins viennent à Béhuard pour les fêtes de l’Assomption.

Site du sanctuaire de Béhuard : http://sanctuairebehuard.unblog.fr/

Petites Cites De Caractere
Patrimoine Mondial Unesco
Ville Fleurie 3